L’art de redonner à une ancienne planche de bois, récupérée d’une structure ancienne, sa splendeur d’origine passe par de multiples étapes d’intervention.
Le point de départ est une planche qui montre les signes typiques du temps: sale, poussiéreux, décoloré, endommagé par des facteurs atmosphériques, dégradé par des trous et des vers de bois.
Un travail artisanal long et soigné amène le bois ancien à retrouver ses caractéristiques irremplaçables, à mettre en valeur ses veines et nuances de couleur, qui lui donnent tout le charme et la chaleur du bois vieilli.

La première phase d’intervention sur le bois de récupération est le clouage, qui est indispensable car le bois obtenu à partir de la démolition d’un bâtiment contient presque toujours des clous et autres fixations.

Le clouage est effectué à la main par du personnel spécialisé, pour éviter d’endommager le matériau et surtout pour le préparer à un traitement sans problème (les lames de scie ne doivent pas rencontrer d’obstacles métalliques).
Le débouchage des vieilles planches et poutres en bois est précédé d’un lavage à haute pression, qui sert à la fois à enlever la saleté et à retrouver les clous.

Pour l’identification des ongles, la plupart du temps, il est nécessaire d’utiliser un détecteur de métaux.
Une fois identifiés, les ongles sont marqués à la craie; puis, pour dégager le chemin et procéder au retrait, le clou est entouré d’une série de petits trous (généralement le clou est juste en dessous de la surface du bois). Il y a souvent un halo de rouille, il faut donc « faire un espace » autour de l’ongle pour pouvoir le retirer.

Une autre difficulté concerne l’élimination des clous carrés, car leur pointe, une fois insérée, se transforme en « crochet ». Les éliminer, naturellement fait à la main, représente l’un des plus gros problèmes, non seulement parce que l’élimination est compliquée, mais aussi à cause du «trou» qui reste dans le bois et qu’il faut ensuite sceller.